Type de diplôme : Diplôme d'université

DU Arts et médiations thérapeutiques

Domaine : Sciences humaines et sociales

  • Niveau d'étude visé

    BAC +3
  • Composante(s)

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Ce diplôme d’Université propose de donner l’occasion à des professionnels du champ clinique d’appréhender des pratiques artistiques en tant que médiations thérapeutiques à l’intérieur d’un cadre de référence psychanalytique.

Quelle est la problématique de cette formation ?

L’histoire de la psychopathologie et de la psychanalyse témoigne de l’intérêt permanent de celles-ci pour la création et l’art en général. Ceci ne doit pas être considéré seulement du point de vue d’une « psychanalyse appliquée » à des phénomènes de la culture, mais aussi, il faut le rappeler, du point de vue de la création dans sa dimension métapsychologique, à savoir, les effets de l’art sur le sujet, ou le lien entre l’inconscient et l’émotion esthétique.

Conceptuellement, la sublimation en tant que « destin pulsionnel » et « choix du sujet » (Mijolla-Mellor, 2009) constitue ce qui permet d’aborder l’art et la création. En ne se laissant rien interdire et en convertissant son monde fantasmatique en une néo-réalité partageable par le biais de son œuvre, l’artiste, ou le créateur de fictions quel qu’en soit le support, apparaît comme celui qui porte la sublimation à son maximum d’efficacité.

De fait, l’écart entre le sensoriel et la pensée, l’affect et la représentation, le conscient et l’inconscient, peut donner lieu à des formations pathologiques aussi bien qu’à des réalisations artistiques. L’art et la psychanalyse explicitent donc ces destins pulsionnels, certains régressifs, d’autres sublimatoires. Ainsi les expériences artistiques et thérapeutiques permettent de repérer le mouvement dialectique entre ces deux pôles.

Quelle est l’utilité de cette formation pour les cliniciens ?

La pertinence de l’utilisation des Arts et Médiations Thérapeutiques n’est plus à démontrer dans les psychothérapies de l’autisme, des cas limites, des adolescents violents, des psychoses et de l’anorexie notamment ainsi qu’auprès des personnes âgées.

C’est pourquoi l’introduction dans le cadre thérapeutique de supports artistiques comme la peinture, le modelage, la danse, l’écriture, le chant, la musique, etc., appartenant au champ de la culture, rend possible dans le cas de certaines structures psychopathologiques comme la psychose ou la névrose, non seulement la construction d’une « œuvre », mais aussi la création de nouveaux liens entre sensorialité et parole. C’est la valeur de substitution du symptôme.

C’est ainsi que ces dernières années ont été marquées par une grande richesse de la production de certains psychanalystes et chercheurs en sciences humaines autour du problème du lien entre l’art et les différents domaines de la clinique. Ces élaborations concernent : les dessins d’enfants, les productions plastiques issues de l’univers psychiatrique, la référence à l’art dans la cure type, la question de la sublimation dans la névrose.

 

Objectifs

Désormais liée à la grande histoire de l'influence de la psychanalyse sur les pratiques cliniques, qu’elles soient individuelles ou institutionnelles, l'utilisation des Arts et Médiations Thérapeutiques n’a plus à démontrer sa pertinence. Que ce soit dans le cadre de la rencontre avec ceux qui sont sujets à la psychose, avec ceux qui subissent les affres de l'adolescence ou qui vivent repliés dans des états autistiques,  nous verrons comment l'utilisation de la peinture, du modelage, de la danse, de l’écriture, du chant, de la musique, etc., peut rendre possible (de manière différentes selon les structures psychopathologiques) non seulement la construction d’une « œuvre », mais surtout la création de liens nouveaux entre sensorialité et parole. Partant ce constat et se nourrissant des nombreuses recherches récentes sur le sujet, notre formation aux Arts et Médiations Thérapeutiques se veut donc transmettre un savoir théorico-clinique, pratique autant que critique, sur la question du vaste champ d'application de l’art comme potentielle médiation relationnelle et thérapeutique.

Savoir-faire et compétences

  • Envisager la diversité des pratiques artistiques pouvant être utilisées en tant que médiations thérapeutiques à l’intérieur d’un cadre de référence psychanalytique.
  • Penser des utilisations différentielles des médiations au regard des publics rencontrés (âges de la vie, dispositifs institutionnels, structures psychopathologiques).
  • Mobiliser les notions de cadre et de transfert pour penser les mouvements individuels et groupaux pouvant être mobilisés par cette pratique.
  • Appréhender les enjeux éthiques liés à l'utilisation des médiations thérapeutiques comme à n'importe qu'elle intervention clinique.
  • Rendre compte de manière rigoureuse (conceptuellement et épistémologiquement) d'une utilisation clinique de la médiation artistique.

Rythme de la formation Cours en semaine (journée)

Précision du rythme

150 heures d’enseignement réparties sur 21 journées d'octobre 2019 à mai 2020

Niveau d'étudeBAC +3

Régime d'étude

  • Formation continue

Public cible

  • Demandeur d’emploi
  • Responsable entreprise
  • Salarié - Profession libérale

Nature de la formationDiplôme

Langue(s) d'enseignementFrançais

StageOptionnel (100 h)

CandidatureDu 4 mars 2019 au 15 juillet 2019

SeptOctNovDec
JanFebMarApr
MayJunJulAug

Début de la formation11 octobre 2019

Lieux de formation

Capacité d'accueil

30

Organisation

Organisation de la formation

Contenu pédagogique :

- Conférences théorico cliniques

- Suivi clinique et méthodologique

- Ateliers pratiques :

                * Atelier peintures et médiation thérapeutique

                * Atelier danse et médiation thérapeutique

                * Atelier voix et musiques

                * Atelier écriture et trace

                * Atelier initiation aux médiations numériques

                * Atelier Médiation au risque des arts de rue

                * Ateliers rythme, percussions et pratique groupale

 

Moyens pédagogiques et technique d'encadrement :

Pour permettre aux participants d'appréhender au mieux les enjeux cliniques et éthiques, ainsi que les mouvements transférentiels et groupaux potentiellement mobilisés par l'utilisation de la pratique artistique comme médiation, l'enseignement théorique et conceptuel proposé dans notre D.U. sera sans cesse accompagné de "mises en situation" en ateliers pratiques. Ces ateliers seront animés et encadrés par des professionnels qui ont tous fait le choix de conjuguer leur activité clinique en mobilisant leur propre attrait pour la pratique artistique. En addition à ces temps de pratique collective, la possibilité de réaliser un stage conventionné (de 100h maximum) et un double accompagnement de supervision et de méthodologie permettront aux participants l'élaboration d'un projet au plus proche de leur intérêt personnel qui aboutira à la rédaction d'un mémoire universitaire de fin d’étude.

 

Moyens permettant de suivre l'exécution et d'en apprécier les résultats

Au cours de la formation, le stagiaire émarge une feuille de présence par demi-journée de formation en présentiel. A l'issue de la formation le stagiaire rempli un questionnaire de satisfaction. celui-ci est analysé et le bilan remonté au responsable de la formation et à la commission formation professionnelle

 

Contrôle des connaissances

Modalité d'évaluation:

Les participants au DU Arts et Médiations Thérapeutiques devront, en vue de la délivrance du Diplôme d’Université, rédiger un mémoire d’une vingtaine de pages qui présentera une situation ou un cas clinique développé en articulation avec les apports théoriques. Ce travail rendu au mois de juillet (date et modalités à déterminer) fera l’objet d’une soutenance à la fin du mois de septembre.

 

Modalités de validation :

Assiduité : ne seront tolérées que 20% d’absences. Au-delà, l’Université se réservera le droit de ne pas valider le diplôme.

Rédaction d’un mémoire et soutenance, notée sur 20

Note exigible : 10 sur 20

Admission

Sont autorisés à s'inscrire

Ce D.U. s’adresse à des professionnels de la santé ayant une formation minimum de BAC+4, sauf dérogation sur dossier (CV, lettre de motivation) : psychologues, psychanalystes, médecins, professionnels spécialisés dans le soin psychique et psychiatrique, et artistes intervenant dans ce champ clinique.

Ce D.U n’est pas ouvert aux étudiants (Licence ou Master) relevant de la Formation Initiale.

Pour l’ensemble des candidats, il est demandé d’avoir une expérience personnelle de l’un des arts proposés par les ateliers de la formation aussi bien qu’une connaissance approfondie de la théorie psychanalytique.

Pré-requis nécessaires

Ce D.U. s’adresse à des professionnels de la santé ayant une formation minimum de BAC+4, sauf dérogation sur dossier (CV, lettre de motivation)

Modalité de candidature

Pour faire acte de candidature au DU Arts et Médiations thérapeutiques veuillez nous faire parvenir par courriel : ihss.fc @ univ-paris-diderot.fr avant le 15 juillet 2019

-          la fiche de candidature remplie,

-          une lettre de motivation,

-          un curriculum vitæ,

-          une photocopie des diplômes : baccalauréat et diplôme le plis élevé obtenu

-          la fiche accord de l’employeur signée et tamponnée confirmant la prise en charge institutionnelle, si vous êtes dans ce cas

Droits de scolarité

Une liste de fournitures vous sera adressée si votre candidature est acceptée.

Tarifs :

FPC (formation professionnelle conventionnée) : 3000€

FPI (formation professionnelle individuelle) : 1500€

 

Frais de dossier :

300€

Contact(s)

Composante(s)

Lieu(x) de la formation

  • Université Paris Diderot
  • Campus des Grands Moulins (site Paris Rive Gauche)
  • Responsable pédagogique
    Chantal Lheureux-Davidse

    Email : chantal.lheureuxdavidse @ laposte.net

Contact(s) Formation Continue

  • Alexia Gonzalez

    Email : alexia.gonzalez @ univ-paris-diderot.fr

Nous contacter

5 Rue Thomas Mann
75013 Paris
Standard : 01 57 27 57 27

Plan du site