Type de diplôme : Master (LMD)

Master Traduction, interprétation parcours Industrie de la langue et traduction spécialisée

Domaine : Arts, Lettres, Langues

Mention: Traduction, interprétation

  • Niveau d'études visé

    BAC +5
  • Composante(s)

Présentation

Former les spécialistes des métiers de la traduction aujourd'hui et demain est la raison d'être du master ILTS (Industrie de la langue et traduction spécialisée), créé en 1990 à l'Université Paris Diderot - Paris 7. Titulaire depuis 2009 du label de qualité EMT (master européen en traduction), ce master prépare à l'ensemble des métiers qui sont aujourd’hui couverts par la profession de traducteur : traduction (technique, scientifique, spécialisée…), bien sûr, mais également communication interculturelle, gestion de projet, terminologie, rédaction technique, révision, postédition, localisation…, soit une palette très étendue de spécialisations en pleine évolution.

Le M1 ILTS est une formation classique, semestrialisée, et le M2 est en alternance (avec donc dispense de frais d’inscription). En M2, les deux tiers de nos enseignements sont assurés par des professionnels des métiers de la traduction, solidement soutenus par une équipe pédagogique chevronnée.

En ce qui concerne les langues, tous nos étudiants possèdent au moins la combinaison anglais-français. Notre master comporte également des cours de traduction de l’espagnol et de l’allemand vers le français. Les étudiants qui auraient en outre une ou plusieurs autres langues à leur actif peuvent éventuellement en faire usage dans le cadre de leur alternance en M2, ou de leur mémoire de M2.

Objectifs

Notre objectif, conforté par nos statistiques d'insertion professionnelle, est de former des professionnels qui seront pleinement opérationnels dès l'obtention de leur diplôme. L’alternance en M2 y concourt grandement, ainsi que la forte proportion de professionnels parmi nos intervenants, et notre implication au sein de grands réseaux de formation en Europe (le réseau EMT) et en France (l’AFFUMT : Association française des formations universitaires aux métiers de la traduction).

Savoir-faire et compétences

Les compétences ILTS sont celles définies par le label EMT. La maîtrise des langues de travail (français, anglais, plus si possible allemand ou espagnol) est un pré-requis (niveau C1 minimum). Viennent ensuite :

Traduction :

-     analyser un document source et évaluer les stratégies et ressources nécessaires ;

-     évaluer pertinence et fiabilité des sources d’information ;

-     maîtriser les systèmes de concept, les méthodes de raisonnement, la terminologie et la phraséologie ;

-     analyser et justifier ses solutions et ses choix ;

-     réviser son propre travail et celui des autres ;

-     post-éditer le produit de la traduction automatique.

Technologie :

-     utiliser les applications informatiques les plus utiles et s’adapter aux nouveaux outils et ressources ;

-     exploiter moteurs de recherche et outils de corpus, d’analyse textuelle et d’aide à la traduction ;

-     maîtriser les bases de la traduction automatique et son incidence sur le processus de traduction.

Compétence personnelle et interpersonnelle :

-     planifier et gérer temps, stress et charge de travail ;

-     respecter délais, consignes et cahiers des charges ;

-     utiliser les médias sociaux de manière professionnelle ;

-     s’auto-évaluer et mettre à jour ses compétences de manière continue.

Prestation de service :

-     aborder et trouver des clients ;

-     clarifier les demandes, objectifs et finalités du client, des destinataires et des autres parties prenantes ;

-     négocier avec le client ;

-     organiser, budgétiser et gérer des projets de traduction ;

-     appliquer les procédures d’assurance qualité ;

-     respecter les codes et normes déontologiques.

Niveau d'études viséBAC +5

Régime d'étude

  • Formation en alternance
  • Formation initiale
  • Formation professionnelle

Public(s) cible(s)

  • Apprenti - Alternant
  • Demandeur d’emploi
  • Étudiant

Nature de la formationDiplôme

Stage (M2 : 31 semaines (dont 5 semaines de congés payés))

  • Validation des Acquis de l'Expérience : Oui
  • Organisation

    Organisation de la formation

    Le M1 est organisé en deux semestres, classiquement ; le M2 est en alternance. La majorité des candidats nous rejoignent à l’entrée du M1, mais entre un quart et un tiers peuvent aussi accéder au master directement en M2.

    Stages

    En M2, plutôt que de stage, nous parlons d’alternance : les étudiants passent une semaine sur deux en entreprise entre septembre et juin, puis sont à plein temps dans la même entreprise (avec congés payés) en juillet et août. Ils peuvent avoir un contrat d’apprentissage (pour la plupart), un contrat de professionnalisation (s’ils ont plus de 30 ans), ou un contrat CIF (congé individuel de formation). Ils sont donc rémunérés.

    Il existe également un stage, mais optionnel, en M1.

    Admission

    Sont autorisés à s'inscrire

    Tous candidats souhaitant exercer les métiers de la traduction, quelle que soit leur provenance (avec une majorité d’anciens LEA et LLCER)

    Conditions d'admission

    Pour le M1 : être titulaire d’une licence, quelle qu’elle soit. L’admission se fait ensuite sur dossier plus examen d’entrée.

    Pour le M2 : être titulaire d’un master 1, quel qu’il soit. L’admission se fait ensuite sur dossier plus examen d’entrée.

    Pré-requis

    Très bonne maîtrise de ses langues de travail (niveau C1 ou supérieur), appétence pour les métiers auxquels prépare le master, curiosité. Précisons également que ce master, outre l’alternance en M2, comporte un très grand nombre d’heures de cours (432 heures en M1, 633 en M2), ainsi qu’un triple mémoire (recherche documentaire-terminologie-traduction). Il faut donc être prêt à y consacrer tout son temps, en particulier en M2.

    Candidater / S'inscrire

    Et après ?

    Taux de réussite

    90 % en moyenne pour les étudiants inscrits en M2.

    Poursuite d'études

    L’objectif premier de notre master est de déboucher directement sur l’exercice des métiers de la traduction. Il arrive néanmoins que certains de nos diplômés souhaitent poursuivre sur une activité de recherche, et s’inscrire en thèse. D’autres, ensuite, évolueront au sein des métiers de la traduction, ou tireront parti des compétences acquises pour aller vers d’autres professions.

    Insertion professionnelle

    À l’issue du diplôme, environ un tiers de nos anciens étudiants choisissent une carrière d’indépendants, les deux tiers restant étant salariés (la moitié de cet ensemble dans des agences, un quart dans des grands groupes internationaux, un cinquième dans le secteur public), ce qui est une proportion inhabituelle pour une formation française en traduction. Beaucoup de nos anciens font également le choix d’aller travailler à l’étranger. Pour des informations chiffrées : https://www.eila.univ-paris-diderot.fr/formations-pro/l_insertion_professionnelle

    Contact(s)

    Composante(s)

    • Nicolas Froeliger

      Tél : 0157275646

      Email : nf @ eila.univ-paris-diderot.fr

      Genevieve Bordet

      Tél : 0157275676

      Email : gbordet @ eila.univ-paris-diderot.fr

    Contact(s) administratif(s)

    • Omar Fellah

      Gestionnaire scolarité Masters LEA & TI

      Tél : 0157275667

      Email : scol-lea-master @ eila.univ-paris-diderot.fr

    Nous contacter

    5 Rue Thomas Mann
    75013 Paris
    Standard : 01 57 27 57 27

    Plan du site