M2 GAED - Carthagéo : Conception et construction de réalisations géomatiques - FI - Campus PRG

Présentation

 

La spécialité Carthagéo du master GAED est une formation qui relève du champ interdisciplinaire de la géomatique dont le domaine professionnel, aujourd’hui bien identifié, est en pleine expansion. Ce domaine nécessite de maîtriser des méthodes et des concepts interdisciplinaires de hauts niveaux dans un environnement technologique en constante évolution.

La modélisation de l’information géographique, l’analyse spatiale, la cartographie dans ses différents supports, sont au cœur de cette spécialité de master.

Points forts du master :

- Une démarche projet appliquée aux travaux pratiques

- des ateliers permettant de maîtriser les logiciels leaders du marché (commercial et libre)

- complémentarité entre étudiants universitaires et d’école d’ingénieur

- ouverture vers des questionnements géographiques innovants et les moyens les plus efficaces de les visualiser

- Appui sur 3 laboratoires de recherche de l’équipe enseignante (Géographie-Cités, Prodig, LaSTIG) ;

- Interventions fréquentes et renouvelées de professionnels, bureaux d’études, grands groupes privés, publics et d’institutions

- Méthodologie de définition et suivi des stages

- Réseau d’anciens soutenus par une association (ACG)

http://www.acg-asso.fr/

Objectifs

 

L’année de

M1 (semestres 1 et 2 du master) est dédiée à l’acquisition des savoirs fondamentaux communs : approches géographiques des relations espaces-sociétés, épistémologie et méthodes de base de la discipline. Elle vise à former les étudiants de manière transversale. Cette première année comprend donc un tronc commun obligatoire volontairement généraliste et offre une large palette d’’enseignements en matière d’approfondissements thématiques et d’outils nécessaires à la poursuite en 2ème année de master.

L’année de

M2 (semestres 3 et 4 du master) est consacrée à l’approfondissement des savoirs et savoir-faire méthodologiques en s’appuyant sur des thématiques variées. Enseignants et professionnels de la géomatique se succèdent pour offrir aux étudiants une formation solide et une ouverture vers une diversité des métiers : la dimension généraliste de la formation confère aux étudiants une adaptabilité aux différents champs thématiques de l'information géographique, qui apparaît bien dans la part des emplois de chargé d'études (près d'1/3 des emplois du domaine sont tournés vers les SIG). Bien que la part des cartographes de l'édition (stricto-sensu) ne représente que 10% des postes à la sortie, une part importante des anciens applique la cartographie au quotidien. Son poids relatif reste important et souligne ainsi une des singularités de la formation par rapport aux autres masters relevant du domaine de la géomatique.

Organisation

Organisation de la formation

La  mention  est  organisée  sur  4  semestres,  de  telle  sorte  que  les  enseignements  fondamentaux  se placent au 1er et 3ème semestre et les travaux personnels des étudiants et les stages (en entreprise ou en laboratoire de recherche d’accueil) au cours des 2ème et 4ème semestres.

La  première  année (M1) correspond pour l’essentiel à des fondamentaux que les étudiants doivent acquérir pour poursuivre dans l’un des parcours de la mention. Ces enseignements sont organisés en 6 Unités d’enseignements (UE), 4 UE au premier semestre et 2 UE au deuxième semestre.

Le premier semestre est consacré aux enseignements alors que le second semestre est consacré à la réalisation d’un projet d’initiation à la recherche ou d’un projet de stage (en France ou à l’étranger)².

Une mise à niveau (UE0) est proposée à l’ensemble des étudiants désireux de parfaire des lacunes dans un ou l’autre des champs de compétences enseignées pendant le master GST. Cette mise à niveau doit permettre aux étudiants de faire un bilan de leurs compétences, de bénéficier d'ateliers permettant  de  combler  rapidement  les  lacunes  les  plus  importantes  et  d'obtenir  des  conseils pratiques pour organiser le rattrapage de compétences ne pouvant être comblées en quelques jours.

Une partie des enseignements du 1er semestre est mutualisé à l’ensemble des étudiants du master, ce qu’on appelle le tronc commun. Il est  composé de 2 Unités d’enseignement : UE1  (Démarche scientifique en géographie) et UE2 (Méthodes et outils). Les autres UE (UE3, UE4, UE5 et UE6) sont à choisir en fonction du parcours choisi mais aussi en fonction de l’orientation souhaitée vers le M2.

Le département de géographie offre, en master 2ème année, 6 parcours.

Contrôle des connaissances

Les modalités du contrôle des connaissances générales, définies par l’Université, sont affichées chaque année, au plus tard 1 mois avant le début des cours. Les  modalités  du  contrôle  des  connaissances  spécifiques  (par  enseignement)  seront  affichées  et mises sur l’ENT au plus tard un mois après le début des cours. Un diplôme de master est délivré lorsque 120 crédits européens ont été acquis (60 crédits en M1 et 60  crédits  en  M2),  au-delà  du  grade  de  Licence,  dans  le  cadre d’un parcours de formation reconnu par l’équipe de formation du Master.

L’organisation  des  enseignements  est  semestrielle  pour  faciliter  l’orientation  progressive  des étudiants. Les  enseignements  sont  organisés  en  unités  d’enseignements  (UE).  Une  UE  peut   rassembler différents  éléments  constitutifs  de  formation  (enseignement,  stage,  mémoire  de  recherche  ou professionnel...). Elle est acquise dès que l’étudiant y obtient une note supérieure ou égale à 10/20. Toute UE acquise confère à l’étudiant le nombre de crédits correspondant. L’UE est capitalisée et transférable sans possibilité de s’y réinscrire. Les aptitudes et l’acquisition des connaissances sont appréciés soit par un contrôle continu et régulier,  soit  par  un  examen  terminal,  soit  par  ces  deux  modes  de  contrôle  combinés.  Le  contrôle continu doit être privilégié.

Admission

Conditions d'admission

1 dossier avec lettre de motivation expliquant le projet professionnel et son adéquation avec la formation et relevés de notes de la licence et du M1 

2 épreuves écrites de sélection (une de cartographie statistiques (3h) et une de sémiologie graphique (3)) 

Pré-requis

Critère 1 : Acquisition de compétences et de connaissances en géographie et aménagement indispensables à la poursuite en Master 

Critère 2 : Adéquation du projet professionnel avec les finalités de la formation demandée 

Critère 3 : Matières requises ou matières associées à un niveau requis (seront examinées les notes acquises par les étudiants, qui devront être dans le premier tiers des notes de la formation) + avec des critères de sélection s’appliquant en particulier aux modules suivants : Analyse Spatiale ; Géomatique ; Cartographie ; SIG ; Statistiques ; Analyse de données ; ou tout enseignement équivalent 

Et après ?

Poursuite d'études

La dimension généraliste de la formation confère aux étudiants une adaptabilité aux différents champs thématiques de l'information géographique, qui apparaît bien dans la part des emplois de chargé d'études (près d'1/3). Les capacités acquises en matière de gestion et de traitement numérique de l'information se traduisent par des recrutements sur des emplois du domaine des SIG (pour 1/4). Si la part des cartographes est minoritaire (moins de 10 %), elle est liée à l'étroitesse des débouchés professionnels dans le domaine. Son poids relatif reste important et souligne ainsi une des singularités de la formation par rapport aux autres masters relevant du domaine de la géomatique.

 

Le suivi de l'insertion professionnelle et du déroulement des carrières est facilité par les activités des associations d'anciens diplômés :

 

 

Pour illustrer la variété de l'insertion professionnelle des diplômés Carthagéo, voici quelques portraits d'anciens, aujourd'hui bien implantés dans le monde de la géomatique.

Contact(s)

Composante(s)

  • Christine Zanin

    Tél : 0157276508

    Email : christine.zanin @ univ-paris-diderot.fr

Nous contacter

5 Rue Thomas Mann
75013 Paris
Standard : 01 57 27 57 27

Plan du site